Calcul du prix de revient d’une recette en cuisine

Le calcul du prix de revient d’une recette de cuisine peut se faire de deux façons différentes. La première, en calculant théoriquement avec la fiche technique et en pesant tous les ingrédients. La deuxième en divisant le coût total des achats par le nombre de parts servies. Bien sûr, tout dépend du type de cuisine, du type de restaurant et de la taille de l’établissement que vous gérez. ESSAYEZ KOUST MAINTENANT Il y a une façon rapide de choisir la bonne méthode, chacune ayant ses avantages. La méthode par la fiche technique est plus rigoureuse et elle permet d’anticiper les variations futures des prix. L’autre technique se fait à postériori, parce qu’il faut connaître les dépenses effectuées et le nombre de portions servies avant de calculer. Elle est aussi plus proche de la réalité. Voyons dans le détail ces 2 techniques de calcul de la marge brute. La fiche technique détaillée Tableau de de fiche technique Denrées Fournisseur Quantité Conditionnement (unité) Prix Unitaire HT Coût total HT beurre Fournisseur1 kg farine Fournisseur1 kg Oeuf Fournisseur2 unité Total du cout total des X portion : 8 € Coût par portion : 0,80 € Nombre de portion de la préparation : 10 Progression : Peser les ingrédients Laver, éplucher Découpe – Parage Fabrication Cuisson Dressage Photo du plat Dans cette technique, on peut élaborer une fiche qui servira de procédure de fabrication aux cuisiniers. Elle permet donc d’assurer une qualité constante et un suivi des écarts. Elle consiste simplement à peser tous les ingrédients de la recette et de les multiplier par le coût unitaire de chaque ingrédient. La fiche technique est établie pour un nombre de potions (ou parts). Pour obtenir le coût unitaire du plat on divise le total précédemment calculé par le nombre de portions. Cette méthode demande donc d’établir une fiche par plat, un travail minutieux qui peut demander beaucoup de temps. Méthode de sortie de stock Cette méthode peut paraître moins rigoureuse mais elle est plus précise (en coût portion) que la première. Les fiches techniques peuvent être utilisées en même temps que cette méthode pour plus de rigueur. Ici, pour obtenir le coût moyen de la portion on divise le coût total des consommations par le nombre de couverts servis. Le calcul paraît plus simple mais il faut plus s’assurer à ce que les cuisiniers connaissent les techniques et méthodes spécifiques du restaurant. Comment appliquer cette méthode tous les jours ? Cette méthode est souvent utilisée dans les collectivités ou dans les restaurants qui varient leur menu tous les jours. Elle l’est aussi dans les restaurants à buffet où on ne connait pas ce que les convives choisissent précisément L’utilisation ponctuelle de cette méthode simple. Mais quand il faut l’appliquer tous les jours en tenant compte des stocks, il faut mettre en place un suivi strict des consommations. On commence par enregistrer les « sorties de stock » du jour. Ensuite on note le nombre de couvert par jour ou service. Il ne reste plus que la division à effectuer. Méthode calcul prix revient Pour établir le nombre de portion c’est simple mais voyons plus en détail comment gérer les « sorties de stock » On imagine simplement qu’il y a 2 locaux physiques : une réserve avec les ingrédients ou denrées en stock. la cuisine ou on prépare les mets. Dès que le cuisinier sort un produit de la réserve (du stock) vers la cuisine pour préparer ses menus du jour, il les note sur un registre « sortie de stock ». Ce registre permet de totaliser les « sorties de stock » de la journée ou du service. Si un cuisinier sort un sceau de 10kg de sel, il le note entièrement sur le registre, même si n’utilise que 200 grammes. La méthode n’est donc pas ultra précise mais ces imperfections sont lissées dans le temps. (le reste du sel sera consommer les jours suivants). le calcul du prix de revient d’une recette en cuisine est pourtant plus proche de la réalité que la méthode précédente. Conclusion du calcul prix revient recette cuisine On voit donc que la deuxième technique n’est pas très adaptée si vous voulez anticiper vos dépenses, établir les prix de vente ou prévoir les augmentations de prix. En revanche, elle est plus adaptée au grand volume. Les fiches techniques sont très théoriques et vous devez les réajuster continuellement pour prendre en compte les pertes et gaspillages. Cette technique permet aussi de mieux suivre les dérapages en cuisine. Si vous constatez un dépassement de coût important ou si votre marge se détériore, vous pouvez facilement identifier les denrées en cause. Exemple : vous pouvez identifier une perte important sur le saumon fumé en comparant les quantités achetées par rapport aux quantités théoriquement consommées. Modèle Excel de fiche technique à télécharger en fin de cet article. ESSAYEZ KOUST MAINTENANT Les articles complémentaires : Une appli pour faire recette en cuisine – Application cuisine Calcul coût de revient en restauration Stock cuisine : utiliser l’inventaire comme levier de gestion