Comment négocier n’importe quel produit ?
Gestion achats

Comment négocier n’importe quel produit ?

Comment négocier vos denrées alimentaire ou autres produits ? C’est l’une des premières étapes pour améliorer la rentabilité. En commençant par obtenir de meilleurs conditions d’achats, l’impact sur la marge peut être énorme. C’est  pour cette raison qu’il faut absolument se former et connaître quelques techniques et astuce pour obtenir un meilleur prix. Dans cette vidéo vous aller découvrir une technique un peu secrète pour obtenir rapidement de bien meilleurs résultats.

<

Essai gratuit | Application Koust

Comment négocier en tête à tête avec le vendeur ? Ce dernier est souvent plus formé que l’acheteur et connaît mieux la psychologie de négociation. En quelques étapes simples vous allez obtenir bien plus qu’une discussion naturelle. La méthode est simple mais les étapes doivent bien s’enchainer pour obtenir le résultat optimal.

Alors comment négocier n’importe quoi ?

Ceci est un article sur la négociation. Précédemment dans d’autres articles, on expliquait comment améliorer sa marge brute. Et le dernier point était de savoir comment bien négocier avec ses fournisseurs. Cette article décrit une technique de négociation puissante.

Dans cette exemple, vous êtes en discussion avec un vendeur. Le prix de l’article en négociation n’est pas défini.

1 – Ne jamais faire la premier offre

Vous ne devez jamais faire la première offre de prix. Laissez le vendeur faire son offre avant de parler prix.

2 – Laisser la première offre au vendeur

Par exemple, vous négociez un produit alimentaire. Pour commencer, il vous propose son premier prix :  20€ le kilo.

3- Répondre toujours de la même manière

Répondez de la façon suivante : « Comment est-ce que je peut payer 20€ si …Y.. » (ici vous devez remplacer les … par votre argument)

Y peut être si :

  • le menu est à 20 €
  • On compare ce plat à tel autre plat
  • J’ai déjà négocié mon prix avec mes clients

Il faut rester sur un ton amical sans jamais parler frontalement du prix. Dites uniquement de façon un peu détournée que le prix est beaucoup trop élevé. (N’oubliez pas que c’est un jeu)

4 – Silence attendre la réponse du vendeur

Ensuite, gardez le silence pour obtenir une réponse du vendeur. Le silence a une très grande puissance, plus importante qu’on ne le croit. Il permet de personne n’aime le silence. Les gens cherchent à remplir le silence. Et quand le vendeur voit ça, il va évidemment chercher à combler ce silence.. Il va probablement vous sortir une deuxième offre.

5 – Deuxième offre du vendeur

Ainsi au bout de votre silence, il va vous proposer un deuxième prix plus convenable : par exemple à 18€ le kilo.

6- Faire une offre qui doit être refusée

Ensuite, n’acceptez toujours pas le prix et faites votre prièmière offre de prix. Vous faite une offre qui doit être refusée. Par exemple, vous proposez un tarif à 12€ le kilo. Vous savez très bien qu’il va refuser.

7- Silence à nouveau

Faite un long silence pour attendre sa réponse. Là, le vendeur devrait vous faire une troisième proposition?

8- Troisième proposition du vendeur

Lassé de votre silence, il va vous proposer un troisième prix,  par exemple 16€ le kilo. Il devrait argumenter en disant : “c’est mon meilleur prix”, “je ne peux pas faire mieux”. Il va trouver toutes sortes d’arguments, “mon patron va dire que j’ai dépassé la limite”, “vous êtes très dur !” …blabla

Les vendeurs ont leurs propres techniques de négociation, ne vous inquiétez pas, ils sont bien meilleurs que vous. Et de toutes façon, sachez que même si vous vous sentez un peu coupable, ils seront toujours meilleurs que vous.

En plus, ce sont des sociétés bien plus grandes que la vôtre en général et ces sociétés forment leurs équipes pour bien vendre.

comment négocier n'importe quel produit

9- Ne rien lacher

Avec cette troisième offre de prix à 16 €, vous sortez une calculette de votre tiroir ou un petit morceau de papier avec un crayon. Ensuite, faites semblant de faire des calculs et enfin vous sortez un chiffre précis. Par exemple 15,80€. Un chiffre très précis pour lui montrer que :

  • vous ne pouvez par faire mieux,
  • vous avez calculé au plus juste calculé,
  • cette offre est la dernière

Vous sortez votre dernière offre à 14,80€ et vous n’en démordez pas.

Ensuite, pendant la négociation, vous n’allez plus parler de prix. Parlez de tous les autres accotés sauf du prix

Par exemple, si ce fournisseur veut vous livrer le mercredi. Vous lui dites « j’ai vu que vous livrez le mercredi et il faut absolument que je sois livré le jeudi » et vous le lui rappelez toutes les 5 minutes : “il faut absolument que je sois livré le jeudi “

Trouvez un argument sur lequel il ne pourra pas vous satisfaire.

Vous savez qu’il ne peut pas le faire, vous le répétez pour qu’il sache qu’il ne peut pas vous satisfaire sur ce point. Et le dernier recours pour affaire avec vous, c’est de vous proposer un meilleur tarif. Il sait qu’il ne pourra pas vous livrer le jeudi, donc il n’a pas d’autres choix, il va vous proposer un meilleur tarif.

Donc, montrez que vous pouvez céder d’autres critères sauf le prix pour montrer que ce prix est vraiment une limite à ne pas franchir pour vous. Vous allez céder sur le jour de livraison, sur les quantités, sur les horaire de livraison, sur la facturation mais jamais sur le prix.

Conclusion : Comment négocier ?

En conclusion, cette technique est une méthode parmi tant d’autres. Aussi, l’important c’est de pratiquer et de s’amuser. Au début, on est un peur crispé, mais avec l’habitude, on s’améliore à chaque fois et l’exercice devient un jeu autant pour un bon acheteur, qu’un bon vendeur.

Inscrivez-vous sur la chaine youtube pour découvrir d’autres techniques.

Essai gratuit | Application Koust

Koust

Koust est un logiciel de gestion dédie aux métiers CHR.
Koust permet d’optimiser la rentabilité de votre établissement.
L’idée est simple : mieux contrôler les quantités et les coûts en ayant plus de contrôle sur l’approvisionnement et la production.

ESSAI GRATUIT